La solitude

La solitude

Le regard profond et lointain,
Le regard d’un homme qui veut son lendemain,
L'homme qui se rêve le matin
Un homme dont le savoir est sa faim.
Il marche sur la plage,
Le vent dans le dos,
Il regarde l'autre rivage,
Au delà des limites des flots.
Ses yeux brillent par la beauté,
Du soleil en train de se lever,
Il aime ce paysage,
De cette beauté il est devenu un sage.
IL respire l'air frais de son monde,
Il se redessine dans sa tête la Joconde,
Une peinture imaginaire,
Mais le rêve est la,
Il n'y a pourtant rien d'extraordinaire,
De croire a ce jour la.
Il marche seul,
Ses pas sur la plage,
Il se laisse conduire comme une feuille,
Par les vents du grand rivage.
Les voiliers passent devant ses yeux,
Pour lui rien n'est plus merveilleux,
Que voir ses hommes se faire emporter,
Par la nature et ses fragilités.
La solitude le fait avancer,
La solitude le fait penser,
La plage est son désert,
Que ce soit en été ou en hiver,
Il passe ses mois a réfléchir,
De ce paysage il ne veut partir.
Il y est arrivé seul,
Il y repartira seul,
Amour de la solitude,
De soi même on est la servitude...

Poème sur site : elpoeta.bloxode.com

Télécharger la diapo

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×