L'hiver

 

 L'hiver 

Une nuit, la terre s'est endormie,

Sous un manteau de neige tombée à gros flocons :

Prés, chemins, maisons... sont blanchis

D'un grand tapis moelleux qui s'étend jusqu'aux monts.

Tous les canaux sont pris de glace

Et les enfants joyeux se mettent à patiner.

Parfois on aperçoit des traces

Creusées dans la neige fraîche : des pas de sangliers,

De leur excellent odorat

Sous la neige épaisse, ils cherchent avec leur groin

Châtaignes et glands, rien n'échappera...

Car en janvier : la laie met bas ses marcassins.

Jamais elle ne s'éloigne et veille

Sur son nid de branches, caché, appelé chaudron,

Là ses "petits rayés " sommeillent,

Blottis l'un contre l'autre, attendant les mamelons.

Certains chevreuils tentent une sortie

Pour glaner dans les champs les restes des cultures,

Et l'on entend au loin glapir

Un couple de renards, insouciants dans leur rut.

Essoufflés d'avoir tant couru,

Les gosses rentrent à la maison près du feu de bois.

Le soir, ils s'amusent les doigts nus,

Sur les vitres givrées, à pousser les étoiles.

  Jean-Claude Brinette

 Télécharger la diapo

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×